Uncategorized

A la croisée des chemins

Cette exposition est le témoignage d’une double rencontre, celle de deux personnes au sein d’un atelier de peinture et celle de leur attachement à la nature.
La sensibilité à cette thématique a déjà donné naissance à plusieurs expositions communes.
Dans le flux de créations éclectiques, Jean Christophe Martinez revient régulièrement à son fil rouge : forêts,champs, ciels, arbres, herbes folles, racines…
Il s’en inspire, s’y ressource, se retrouve dans le calme et la poésie qui émanent de la nature. Pour cela, il approche différentes techniques , ici des encres de chine sur papier, rehaussées de blanc, déclinées également sur plexiglass.
Geneviève Réal, artiste peintre vivant ses créations en retranscrivant ses ballades et voyages .Travaillant sur motif ou d’après ses propres photos, elles couche sur la toile les couleurs de ces instants fugaces. D’un geste vif et nerveux elle pose sa touche affirmée au bord d’une rivière, à la croisée d’un chemin, sur l’arête d’une montagne. Elle fait vivre l’immobile de vibrations et de contrastes.De ces ombres découpant le paysage, il ressort fraîcheur, mystère et profondeur.

Vernissage Jeudi 15 Mars de 16 à 20h. Les samedis de 10à 19h. Du Mardi au Vendredi de 14h à 19h. Les 20 et 28 fermeture à 16h30

Un atelier d’écriture est prévu le jeudi 22 mars de 18h30 à 20h sur le thème de …. Et si on savait à l’avance !!!!

J’veux d’la couleur !!!

Carole Hervier avec son bouffeur de couleur expérimente avec envie et quête, matière et couleurs pour traduire ses émotions. Son univers coloré, le plus souvent figuratif, onirique, parfois mélancolique, met en scène le sujet qui reste la plupart du temps un prétexte à de nouveaux essais, sur le chemin de son identité artistique en devenir.

Vernissage le vendredi 2 mars, la galerie sera ouverte par l’artiste du Mardi au Samedi de 10h à 18h jusqu’au 14 Mars.

Un atelier d’écriture est d’ores et déjà prévu le 6 Mars avec pour objectif l’écriture d’un conte. Il était une fois …..

 

La vieillesse par Erdna Andre

Passionnée de pastel depuis plusieurs années, après avoir expérimenté plusieurs sujets, je me concentre désormais sur les portraits et le plus souvent des portraits de personnes âgées. La beauté est souvent associée à la jeunesse mais pour ma part je pense que c’est une erreur. Je vois la beauté dans ces visages témoignant d’une vie passée, marqués par des événements heureux ou non. Je vois les personnes âgées comme des oeuvres d’art, des sculptures à part entière, leur regard et leurs rides révélant leur personnalité.
Ma démarche artistique vise à travers leurs portraits, à transmettre la sagesse, le vécu et la douceur qui se dégagent d’elles. Vieillir fait peur à notre société qui occulte la vieillesse comme elle occulte la mort. Si notre société compte de plus en plus de personnes âgées, elle n’aime guère la vieillesse. Les valeurs que la société ne cesse de prôner… la beauté, la performance, la jeunesse… ne sont pas celles de la vieillesse. Systématiquement, cette étape de la vie est associée à la maladie, la laideur, le déclin des facultés mentales, l’isolement, l’ennui, l’inutilité.
L’image de la vieillesse à travers les médias est trop souvent sublimée ou dégradée. Sans doute, agir sur l’image de la vieillesse devient nécessaire en médiatisant davantage des témoignages de vieillards habités d’expériences et d’émotions, en nous risquant à des rencontres gratuites avec eux.
Dans nos sociétés occidentales ou les personnes âgées sont cachées et disparaissent souvent derrière les murs de maisons de retraite sans que la jeunesse ne puisse bénéficier de leur savoir et de leurs conseils.
C’est un sujet auquel je suis particulièrement sensible et je souhaite leur rendre l’hommage qu’elles méritent du 8 au 28 Février du lundi au samedi de 10 à 19h.

Un atelier d’écriture est prévu ce jeudi 8 Février à 18h30 à la galerie, alors si vous voulez raconter l’histoire de la vie d’un des personnages exposés à vos stylos et imagination.

Nature et Mer

Brigitte et Florence nous proposent une balade baignée de lumière et de perspectives sur les beaux jours !

Brigitte brosse en pleine nature des sous bois ou feuillages éclatants de couleurs et Florence, après 1 mois en mer, est restée sous le charme des bords de la côte Atlantique et de vagues éclaboussants les rochers.

Vernissage samedi 27 janvier à partir de 12h
Ouverture
mardi 30 janvier de 10h à 18h
Vendredi 2 février de 10h à 18h
Samedi 3 février de 10h à 18h
Mardi 6 février de 10h à 18h

Histoire d’une rétro

Depuis un an et demi, date de la création de notre galerie associative, plus de trente artistes et expositions se sont succédés tous les quinze jours dans cet espace chaleureux et apprécié de tous.

Ils sont HUIT à vous rappeler, par petites touches, une partie des expo passées. C’est du Mercredi au Samedi, de 15h à 18h30, du 10 au 24 Janvier. Vernissage, le Mercredi 10 pour vous/se souhaiter une bonne et heureuse année picturale.

Objectif « Nouvelle » pour des ateliers d’écritures aux formats spéciaux les 11 et 18 Janvier, mais pas que …

 

L’arbre qui cache la forêt

Du 7 au 19 décembre 2017 de 14h30 à 19h, la galerie accueille l’exposition de l’artiste Moon.
Moon, c’est la lune, l’imaginaire, l’évasion. C’est l’artiste qui rêve et interprète ses sensations. À travers une vingtaine d’oeuvres, Moon nous emmène dans un voyage coloré.

« L’arbre qui cache la forêt » est une exposition tournée vers la nature. Les oeuvres réalisées à partir de petits morceaux de papier donnent vie aux émotions de la créatrice. Peinture, dessin, collage… Autant de techniques que Moon affectionne et aime partager. Sa participation à de nombreux salons nationaux (salons d’hiver, d’automne et de printemps) et à des expositions collectives ou individuelles font d’elle une artiste complète, en perpétuelle recherche d’un renouveau imaginaire.Un atelier d’écriture intitulé Touches impressives aura lieu le 14 décembre, réservation auprès de Stéphanie http://la-plume-interlude.fr/

Promenade avec Monique Bernard

Nées de toutes couleurs sur mes doigts, les fleurs quêtent votre regard, quelques arbres s’inclinent à votre passage, un ciel rosit de tendresse, l‘oiseau se tait et vous attend du 22 novembre au 6 décembre.

Lundi, Mardi, Vendredi de 15 à 18h. Mercredi et Jeudi de 17 à 19h. Vernissage jeudi 23 novembre à partir de 18h

Atelier d’écriture sur le thème de la rêverie ce jeudi 30/11/2017 à 18h30. Inscription auprès de Stephanie http://la-plume-interlude.fr/

 

Nature / Culture

Agnès Garcin peint d’après nature, « sur le motif ». Actuellement elle travaille sur le rapport entre l’homme et la nature ; les traces de l’homme disciplinant la nature, le foisonnement de la nature sur l’œuvre humaine.

Elle peint, inscrit une trace, un signe sur un support pour tenter d’approcher le réel. L’acte créateur, même dans la régularité du travail, s’accomplit chaque fois de façon incertaine : que voit-on, que veut-on dire et, finalement, que dit-on de ce que l’on voit? Sur le motif, toujours, elle transcrit le réel, ou plutôt, tente de dire l’émotion, son émotion, face au monde perçu et senti. Perméable à ce que le sujet transmet, elle en fait son miel pour que d’autres puissent voir le monde, un monde, et le reconstruisent à leur tour.

C’est du mercredi 8 au mardi 21 novembre 2017 tous les jours de 14h30 à 19h avec un vernissage samedi 11 novembre à partir de 14h autour d’un café.un atelier-écriture aura lieu le jeudi 9 novembre de 18h30 à 20h à partir des œuvres présentées avec lecture publique lors du vernissage. Il est organisé par Stéphanie Deygas auprès de qui vous devez vous inscrire si vous voulez vous mettre à vos plumes stephaniedeygas@la-plume-interlude.fr

Et c’est la batisse d’ombre qui compte …

Ils bâtissent avec des pierres et ils ne voient pas que chacun de leurs gestes pour poser la pierre dans le mortier est accompagné d’une ombre de geste qui pose une ombre de pierre dans une ombre de mortier …. Et c’est la bâtisse d’ombre qui compte (Jean Giono).
La peinture de Martin Laquet n’est pas réaliste, même s’il travaille d’après la réalité, le réel étant avant tout intériorité. Comme il le dit peindre, c’est capter des intuitions, retenir des sensations, suggérer des nuances. Martin aime écouter le silence de la peinture, il en révèle quelques émotions. C’est du 19 Octobre au 7 Novembre de 15 à 19h. Vernissage le 19 à partir de 18h

Sans oublier, l’atelier d’écriture de la plume interlude animé par Stéphanie le 26 Octobre