Archive annuelles: 2020

Exposition de Françoise RABY.

 

Françoise RABY  est présente à la galerie tous les après-midis de 15h à 19h sauf le lundi. Vous pouvez lui rendre visite et la rencontrer en prenant de préférence RDV  au 06 82 69 19 44.

 

 » J’ai toujours été passionnée par le dessin,le modèle vivant particulièrement:arriver à capter le frémissement de la vie,le mouvement du corps ou son abandon.
Peu à peu j’ai élargi ma recherche donnant plus d’importance au décor.
Mais toujours le dessin reste la structure affirmée du tableau,il m’est nécessaire
avec sa force, voire sa brusquerie, quelquefois sa douceur.
La couleur devient alors secondaire.
Mais plonger en soi,se détacher du réel,remonter son temps ou exprimer son état d’âme.
Liberté de choisir,de risquer,de faire son chemin ,d’être finalement soi-même
sous le regard des autres. »

 

La transparence du temps – Roz TYNEVEZ

Après une parenthèse confinée, la galerie Huit’Yv est heureuse de ré-ouvrir ses portes avec

ROZ TYNEVEZ du 12 au 24 juin, de 14h30 à 21h.

 

La transparence du temps

Je peins depuis une douzaine d’années… Un peu d’abord, puis de plus en plus souvent. Mon petit atelier est chez moi, en véranda avec vue sur le beau jardin. Ma boîte de couleurs à l’huile, ma palette, mon chevalet et le tableau en cours en constituent le décor.

« Je veux qu’elle soit vivante ! » est la phrase qui a certainement marqué mon entrée déterminée dans la peinture. Il s’agissait alors de la mer, qui a été mon premier sujet – ou devrais-je dire objet ? – et qui revient, comme par vagues, encore dans mon travail (Peindre la mer encore ! 2019). Il s’agissait peut-être plus obscurément de la mère, la mienne, absentée dans la mort (- Traces de mer – 2010 – Danse avec la mer – 2010 – L’absence sur le rivage – 2011)… Peut-être que l’on crée contre la mort : des peintures, des photographies, de la musique, de l’écrit… Peut-être est-ce une réponse au manque, au vide même qui menace sous nos pas, à l’absence qui creuse un trou en soi, quelque chose aussi comme une tentative pour se dégager du concert commun et donner forme ou langue à quelque chose d’intime et de singulier.

Faire jaillir du vivant, donc de l’énergie, voire un frémissement a certainement orienté ma manière de peindre. Au-delà du sujet, qui ne m’intéresse pas tant que ça, je crois que l’énergie du geste est ce que je veux éprouver. Peindre est une danse, une gestualité musicale, qui convie le corps ! Je n’écoute pas de musique lorsque je peins ; je crois plutôt que je peins comme je ferais de la musique, pour l’expérience gestuelle qu’elle suscite (Sonate – 2018 – Sonatine – 2018 – Symphonie marine – 2018).

Suscite / Ressuscite ! Mort et naissance vont ici main dans la main… La main tient le pinceau pour affronter le vide de la toile, y creuser un chemin (Mon chemin vers – 2015), capter l’énergie de la matière : l’eau, je l’ai dit, la neige (Les sillons enneigés – 2018 – Les chemins de migrations – 2018), la terre (Terreau – 2018) et même le feu (Lave et cendre – 2018). La toile fait présence sur le trou de l’absence, elle s’inscrit dans la transparence du temps.

Je veux délaisser l’Art vorace d’un pays Cruel, et, souriant aux reproches vieillis Que me font mes amis, le passé, le génie, Et ma lampe qui sait pourtant mon agonie, Imiter le Chinois au cœur limpide et fin De qui l’extase pure est de peindre la fin Sur ses tasses de neige à la lune ravie D’une bizarre fleur qui parfume sa vie Transparente, la fleur qu’il a sentie, enfant, Au filigrane bleu de l’âme se greffant.

Stéphane Mallarmé

l’atelier d’écriture de la rétrospective

La rétrospective 2019 qui réunissait 13 artistes a donné lieu à un atelier d’écriture animé par Stéphanie Deygas où chaque « écrivain » devait choisir un tableau. L’ensemble ainsi constitué a donné lieu à 4 histoires écrites « en live » dans la galerie. Nous vous invitons à les découvrir dans le livret à télécharger ci dessous:

Livret_Retrospective_2019_Huit_YV(2)

Vous pouvez retrouver d’autres livrets sur le site de http://la-plume-interlude.fr

Eclats sur la toile.

 

 » Nourri par la passion du dessin et de la peinture depuis mon enfance, j’ai appris seul les différentes techniques de peinture (aquarelle, pastel, huile…) qui font de moi un véritable autodidacte.

La peinture est pour moi un moyen de laisser libre court à mon imagination et à ma créativité qui est toujours très vive. À travers la peinture, je peux m’exprimer et mettre en couleurs et en relief mes idées grâce à la technique du couteau. Lorsque je peins, je lâche prise en vivant l’instant présent et je laisse mon imagination s’extérioriser sur la toile.

J’ai peint tous types de tableaux – portraits, paysages, nature mortes, représentations à partir de photos… – mais aujourd’hui, j’affectionne tout particulièrement l’art abstrait. Je recherche en lui, le moyen de donner à mes œuvres une dimension où l’on peut ressentir l’énergie qui m’habite. »

Rétro collective 2019

Durant l’année 2019,  notre galerie associative a permis à une vingtaine d’artistes d’exposer dans cet espace chaleureux et apprécié de tous.

Ils sont treize à vous rappeler, par petites touches, une partie des expos passées. C’est du jeudi au samedi, de 14h30 à 18h30, du 10 janvier au 1er février.

Vernissage, le vendredi 10 janvier à partir de 18h pour vous/se souhaiter une bonne et heureuse année picturale.