Archive mensuelles: mai 2019

Abstraction lyrique

Ouverture de l’imaginaire…  Tenter de faire partager ses émotions…  L’abstraction lyrique répond pleinement à ces désirs.
J’ouvre des chemins, le spectateur les emprunte et s’immerge en fonction de sa propre sensibilité. L’esprit est libre, la perception des couleurs et des mouvements est personnelle. Les ressentis divergent ou se retrouvent – chacun interprète selon ses états d’âme et voyage dans les mouvances des pigments. Le non-dit est essentiel.

La ville contemporaine.

 

La peinture a toujours été pour moi un mode d’expression naturel et vital.

D’abord séduite par la technique à l’huile, j’ai découvert avec Annie Sanchez qui fait autorité dans le monde des aquarellistes, la magie des jeux de l’eau et des pigments.

Puis j’ai très vite éprouvé le besoin de faire des recherches personnelles pour découvrir ‘’la’’ technique qui me permettrait de transcrire ma vision des grandes villes contemporaines qui m’interrogent et me fascinent.

J’ai opté pour une technique mixte qui recourt à l’aquarelle, la gouache, l’acrylique et la feuille d’or.

Elle me permet de servir à la fois la précision du graphisme et l’innovation dans les couleurs, la force de l’architecture et la transparence des reflets.

Aboutir à une œuvre épurée, poétique et raffinée, ancrée dans le réel mais libérant la part de rêve que chacun porte en soi, telle est ma quête.

« Ai-je plaisir à regarder cette œuvre ? Me touche-t-elle ? M’interpelle-t-elle ?

A-t-elle du sens pour moi ? Ai-je le sentiment de vivre avec elle un moment privilégié ? »

Autant de questions pour moi essentielles qui jalonnent toujours mon chemin vers la création.

Je m’efforce enfin de favoriser l’accès à l’art au plus grand nombre.
Je souhaite permettre à chacun d’acquérir une œuvre qui puisse lui apporter émotion et poésie dans un monde souvent morose.

Jacqueline Ouillet